La voiture électrique, plus de 100 ans d’héritage

Il était une fois dans l’histoire, les vraies doyennes de la route étaient les voitures électriques. C’est arrivé aux environs des années 1900 mais probablement ne le saviez-vous pas. Pour mieux comprendre, il faut faire un petit retour plus de 100 ans en arrière. En ce temps là, la recherche sur l’électromagnétisme avançait à grands pas et l’une de ses premières applications fut le véhicule motorisé par le biais de l’électricité. Comme la vapeur ne parvenait pas à remplacer le carrosse, un nouveau concurrent est arrivé sur le marché. Après les premiers essais de Jedlik en 1828 et Thomas Davenport en 1835, le premier véhicule électrique apparaît en 1838 au moment où Robert Davidson réussit à déplacer une locomotive à six kilomètres par heure sans faire usage de charbon ou de la vapeur.

Entre 1832 et 1839, Robert Anderson inventa le premier wagon à traction électrique qui fonctionnait à partir d’une batterie non rechargeable. Peu de temps après, fut brevetée la première ligne électrique adaptée aux trains et aux trolleys. Les premières piles rechargeables apparurent quant à elles avant 1880.

La Jamais Contente (1899)

On peut considérer qu’elle correspond à l’apogée de l’ère de la voiture électrique. A son arrivée, aux alentours de 1900, il se vendit plus de véhicules électriques que de voitures à vapeur ou à gaz. Elle fut la première à dépasser la barre des 100km/h, ce qui lui permit d’établir un nouveau record de vitesse.

Les premières voitures furent très polluantes, extrêmement bruyantes, sales… De l’essence était nécessaire pour les faire démarrer en plus d’une manivelle difficile à tourner. Mais cela restait l’apanage des hommes, des « mâles » qui aimaient à montrer leurs qualités viriles à leur femme.

La voiture électrique a semble t-il triomphé en raison de sa simplicité d’utilisation, sa fiabilité, son silence et sa performance. L’autonomie était raisonnable et le prix supportable pour les classes bourgeoises.

Toutefois, le starter fut inventé pour la voiture à essence en 1912. Et Henri Ford inventait à la même époque la production en masse. L’essence a ainsi pu atteindre un prix abordable pour les classes populaires. La voiture à pétrole a ainsi pu concurrencer la voiture électrique et la dépasser en terme d’attractivité.